Tendances

Tendance 2016 : comment se porte le chino ?

Faubourg Saint-Sulpice - Le chino


 « Lire cet article en 6 secondes »

  • Le chino, la pièce phare de l’été 
  • Oubliez les couleurs criardes, adoptez les tons pastels 
  • Micro-motifs, rayures, fleurs… le chino s’égaye et ose un brin d’originalité

Aussi intemporel soit-il, le chino continue d’évoluer au fil des ans. Retrouvez celui qui fera vos beaux jours.

Fini les couleurs vives, place aux pastels

Faubourg Saint-Sulpice - Le chino

Après l’omniprésence de teintes fortes voir criardes, le chino s’assagit. Plus question de  porter un chino vert pomme, jaune poussin ou encore rouge tomate. Ce pantalon casual s’allège pour se diversifier dans des tonalités plus douces. On assiste alors à un retour du vert d’eau, du bleu ciel, du rose saumon… Des couleurs plus simples à assumer et à marier au quotidien avec le reste de votre vestiaire. L’avantage du pastel c’est qu’il permet de jouer sur plusieurs couleurs sans jamais alourdir l’ensemble. Une aubaine pour les hommes de type colorimétrique Printemps. Ne boudez pas votre plaisir, ce sont les teintes qui vous mettront le mieux en valeur alors profitez-en ! Les autres ne sont pas en reste car même si le pastel n’est pas le plus adapté, le chino étant un élément loin du visage il n’aura aucune conséquence sur l’éclat de votre teint. 

Plus blanc que blanc

Faubourg Saint-Sulpice - Le chino

Même si on bannit les couleurs fortes, le blanc fait office d’exception. Habituellement catégorisée comme une « non-couleur » avec son opposé le noir, le blanc parvient par sa teinte à équilibrer n’importe quelle association. Une qualité qui fait du blanc, le chouchou du chino cette saison. On prend garde à choisir une belle matière pour ne pas risquer de se retrouver avec un chino collant voire transparent. Le blanc apporte de la lumière et une touche d’élégance pour celui qui sait bien l’accorder. Vous pouvez le porter avec des baskets pour casser cet esprit « riviera » ou au contraire jouer à fond la carte Côte d’Azur avec une paire de mocassins camel.

Et les motifs dans tout ça ?

Faubourg Saint-Sulpice - Le chino

Lorsque l’on pense chino, on pense monochromie. Hors, le chino comme d’autres de ces confrères peut légitimement opter pour des imprimés. Une façon d’égayer le chino beige, bleu marine ou kaki dont on finit par se lasser. Les rayures dites tennis, fines et espacées se démocratisent abandonnant l’univers des costumes pour celui du casual. Les micro-motifs continuent de faire leur lot d’adeptes, et les fleurs quelques soient leurs horizons persistent dans la mode masculine. Une façon d’apporter de la nuance à son chino des débuts, même si le modèle classique reste un intemporel. Il sème parfois le doute en empruntant les codes du tailoring pour se les approprier. On voit apparaître une nouvelle génération de chino qui ose le pli central ou la fermeture éclair sous patte avec un tombé moins slim que son modèle d’origine. Un style hybride alliant le confort du chino avec la classe d’un pantalon de costume.

Ce qu’il faut retenir : 

Le chino est aux hommes, ce que le jean est aux femmes. Le vêtement casual indispensable. Une pièce à ne pas négliger et qui reste un intemporel à travers les saisons. 

Quel sera votre chino cette année ? 

Allison Devillers


Crédits :  thousand yard style/ mondes des hommes


Tendances

 « Lire cet article en 6 secondes » Cannes et son lot de strass et de paillettes mais pas…

Il y a 6 ans
Daily

Les vacances sont arrivées, vous allez enfin pouvoir vous reposer et bronzer en toute sérénité ! Oui,…

Il y a 9 ans
Daily

Kanye West, Mr Kanye west, pardon. Patron du label « GOOD music », il est un  ambassadeur du renouveau du…

Il y a 9 ans