Nos conseils de style

Quelle matière choisir pour son costume ?

Entre la laine, le lin, la soie ou les matières synthétiques... comment faire la différence ? Qu'est ce qui différencie vraiment tous ces tissus entre eux ? Et surtout, pourquoi un costume peut-il avoir une telle différence de prix selon sa confection ? Reprenons tout depuis le début : les matières des costumes n'auront plus aucun secret pour vous.

Si le choix de la couleur d’un costume peut être intuitif pour certains, on ne peut pas vraiment en dire autant du choix de la matière.

Entre les enseignes de grande distribution avec ses costumes ultra abordables et les marques haut de gamme où l’on multiplie facilement par cinq le prix : quelle est vraiment la différence ?

Car c’est vrai, si on ne s’y connaît pas très bien : comment savoir si un costume est de qualité ou non ? Et surtout, comment savoir quelle matière choisir plutôt qu’une autre ?

Comme on le dit, le diable se cache dans les détails.

Et là où l’on peut penser qu’un costume est un apparat peu confortable, il n’en reste pas moins une pièce indispensable de tous vestiaires masculins.

Voyez-vous, je vais (peut-être) vous apprendre quelque chose de très simple, mais c’est important de toujours le garder en tête lorsque vous achetez des vêtements.

Et ce, pour tout votre dressing :

S’il y a bien une chose à laquelle vous devez toujours faire attention, c’est sa composition.

Bien entendu le style, la couleur, la coupe sont importants… mais c’est un autre sujet qui vient EN PLUS de la composition. Mais nous y reviendrons plus tard !

Quand je parle du choix des matières, je ne parle même pas de l’empreinte écologique, des déchets et autres sujets d’actualité. Mais bien de quelque chose que VOUS verrez instantanément en privilégiant toujours des matières adaptées : le confort y est toujours incomparable, et vos vêtements vous dureront beaucoup plus longtemps.

Ainsi, vous passez vos journées ont ne peut plus à l’aise et ce, sans faire du shopping tous les quatre matins. Le meilleur des mondes, non ?

Allez, voyons ensemble dès maintenant quelles sont les matières à choisir pour votre costume !

faubourg saint sulpice cravate maille tailleur paris homme

I. Les termes un peu barbares à connaître

On ne peut pas décemment parler des matières à proprement parler sans débuter par une petite remise à niveau de certains termes un peu barbares.

Car oui, on peut très bien connaître X ou Y matière et savoir à quelles saisons elles sont destinées. Mais si on ne comprend rien à ses spécificités techniques, comment s’y retrouver ?

Le titrage

Il s’agit en fait du nom utilisé pour déterminer l’épaisseur du fil utilisé dans la confection d’un costume. Dans les faits, on l’écrit sous forme de classement en “Super” : Super 80’S, Super 160’S, Super 250’S, etc.

Très clair, je sais.

Vous m’en direz tant.

Le terme “Super” détermine en fait le diamètre moyen de la finesse des fibres, en micron. Pour rappel, pour ceux qui dormaient en cours de physique, un micron = un millième de millimètre.

Plus le “Super” est élevé, plus cela veut dire que la fibre sera fine. Et oui, simplement car plus le “Super” est élevé, plus les fibres dans l’unité de tissu seront nombreuses, cela renseigne donc sur la finesse de ces dernières.

Pour vous y retrouver, voici une catégorisation simple des fonctions des costumes, selon leur “Super” :

  • Entre 80’S et 120’S : le tissu est épais, rigide et aura une bonne tenue dans le temps. On retrouve surtout ce titrage pour des vestes de blazer que l’on peut aussi porter seule, dépareillée, confectionnées de laine visuellement dense.

  • Entre 120’S : 150’S : c’est un bon tissu pour le quotidien, confortable, ni trop fin ni trop épais. Je vous conseillerais toujours de choisir un titrage dans cette catégorie, c’est une valeur sûre pour un costume durable.

  • Entre 150’S et 260’S : le tissu sera très fin, fluide et par conséquent, plus fragile. On le réserve aux costumes faits de matériaux plus rares (comme la soie) à porter occasionnellement.
veste bleue faubourg saint sulpice Paris costume sur mesure

Mais bien qu’en ayant connaissance de cette catégorisation, il y a une autre indication à prendre en compte en parallèle :

Le grammage

Un peu moins barbare, le grammage correspond au poid du tissu au mètre. Enfin, plus précisément d’un tissu d’1m sur 160cm (la longueur moyenne des métiers à tisser).

Selon l’usage de votre costume (quotidien, occasionnel, été ou hiver) mais aussi selon votre niveau de résistance au froid (et à la chaleur, donc), vous pourrez déterminer le grammage de votre costume idéal.

Le grammage conditionne aussi par conséquent la tenue du costume : plus celui-ci sera élevé, plus il sera rigide et durable dans le temps. Il sera aussi moins froissable et plus facile d’entretien.

A l’inverse, un grammage plutôt faible sera tout à fait adapté à des vestes déstructurées, destinées aux températures estivales ou il n’est pas toujours très agréable de devoir porter un costume.

Si nous pouvions les catégoriser simplement, voici ce que cela donnerait :

  • Inférieur à 150 g/m : le tissu est léger
  • Entre 150 g/m et 350 g/m : c’est le poid moyen des tissus des costumes standards
  • Supérieur à 350 g/m : le tissu est lourd (les manteaux se situent en moyenne à 600 g/m)

Attention tout de même à prendre ces informations avec des pincettes. Comme nous le disions plus haut, le poid de la matière est aussi à prendre en compte avec le titrage.

A vous de jouer avec ces deux éléments afin de trouver l’épaisseur de costume qui vous conviendra le plus !

smoking sur mesure costume paris tailleurs étoffe rouille satiné laine faubourg saint sulpice
Costume 3 pièces mariage Eva Faubourg Saint Sulpice étoffe laine mouchetée bleu sur mesure tailleur paris homme

La provenance

Car oui, on ne peut pas parler de bonne qualité de costume sans parler des matières premières.

Les filatures en lesquelles on peut avoir la plus grande confiance sont celles où la production est totalement intégrée. Pour la laine par exemple, ce sont celles qui s’occupent de la tonte des petits moutons, jusqu’à l’envoi final des tissus vers les usines.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pour autant pas acheter de matières à d’autres tisserands. Certaines très belles matières sont achetées directement à des producteurs puis redistribuées, mais il est important de connaître les provenances premières des matériaux afin d’être sûrs de leur qualité et donc, de leur durabilité dans le temps.

La qualité de la laine se définie à l’origine de l’animal : principalement issue du mouton, plus celui-ci sera jeune, plus la laine sera fine. Et donc de meilleure qualité !

La couleur du pelage est aussi à prendre en compte : les poils les plus blancs et frisés sont privilégiés car ils laissent une plus grande possibilité de transformation (en terme de couleurs et d’étirement des fibres).

Question géographie, la meilleure laine vient principalement d’Australie, de Nouvelle Zélande, d’Angleterre, d’Ecosse et d’Italie.

Le coton, lui, vient en très grande partie d’Italie, de France et d’Egypte.

Bien entendu, de nombreux autres pays d’Asie produisent également leur propres tissus mais il faut toujours veiller à leurs modes de fabrication. En produisant de très gros volumes, ils sont bien moins regardant sur la qualité.

Comme tisseurs de confiance, vous pouvez vous fermer les yeux si vous tombez sur des matières made in Vitale Barberis Canonico, Loro Piana, Ermenigildo Zegna, Holland and Sherry, Scabal, Reda ou Fox Brothers.

choix tissus costume sur mesure Paris costume sur mesure

Principalement Italiens, ces tisseurs sont forts d’une expertise dans la confection de fibres depuis des décennies. Entreprises souvent familiales, le savoir-faire s’y transmet de génération en génération. Tout en s’adaptant aux nouvelles technologies attendues des produits aussi spécifiques que le costume !

Car oui, il ne s’agit pas d’avoir uniquement les bons matériaux. A quoi bon avoir le appareil photo dernier cri si vous ne savez manier qu’un polaroïd ?

Maintenant que vous avez ces trois éléments de base en tête, on peut passer aux choses sérieuses : quelle matière choisir pour son costume.

II. Les matières naturelles

Il n’y a pas de discussion possible : vous devez impérativement exclure toute matière synthétique.

Tout sauf naturelles, uniquement issues de produits transformés, elles ne sont pas thermorégulantes, retiennent l’humidité et vous fera transpirer à coup sûr. Et qui dit transpiration, dit odeurs : je pense que vous saisissez l’idée.

Alors oui, ces costumes aux petits budgets et aux multiples coloris sont très attrayants. Mais au delà de ces premiers aspects très désagréables au quotidien, faites le calcul : un costume en matière synthétique coûtera, admettons, une centaine d’euros. Vous le portez quoi, deux/trois fois par semaine, le tissu de moindre qualité s’usera au minima 5 fois plus vite qu’une matière naturelle.

Ainsi, vous serez dans l’obligation de refaire de nouvelles sessions shoppings dans ces endroits aussi bondés que désagréables au mieux, tous les deux ans ?  Vous obligeant à reconstruire totalement votre garde robe là ou un costume choisi avec qualité, lui, peut durer une vie.

Résultat : à choisir un costume de bonne qualité, vous gagnez du temps ET de l’argent, sans parler de la prestance naturelle indéniable lorsque vous portez de beaux tissus. Que demander de plus ?

Adoré
Avril

Question matières naturelles, ce n’est pas le choix qui manque. Voyons-ça de plus près…

La laine

Si on ne devait choisir qu’une matière sans possibilité de se tromper, ce serait la laine.

Idéale en hiver, elle est une parfaite armure contre le froid, mais pas que ! Selon le traitement du drap de laine que l’on choisit, elle s’adapte tout aussi bien à l’été.

Parfois mélangée à d’autres matières naturelles, celles-ci accentueront naturellement l’effet recherché : le cachemire protègera mieux des températures fraîches, là ou le lin et le coton en feront des costumes d’été idéaux.

Ne vous en faites pas pour l’effet “grattant” de la matière, les costumes de qualité sont dotés d’entoilage (ce sont des doublures de tissus) qui permettent de protéger la peau des frottements et de rendre le costume très agréable.

La laine supporte également très bien la pluie et l’humidité et elle est souvent déperlante (c’est à dire que l’eau glisse dessus mais attention, elle n’est tout de même pas imperméable) : idéal pour la mi-saison où les intempéries sont de mise !

Ultra résistante, elle se décline en plusieurs traitements selon le style recherché.  Dans les plus connus vous trouverez :

Le drap de laine

On appelle drap de laine LA matière de costume que nous connaissons tous : une laine peignée (c’est à dire qui est lisse car passée dans de nombreux peignes fins)  aussi agréable au toucher qu’à regarder.

Si nous devions en choisir qu’un tissu, ce serait celui-là.

Porteur de costume novice ou plus confirmé, le drap de laine est le bon choix en toutes circonstances car il aussi élégant qu’il est confortable. Produit phare de beaucoup d’enseignes, il permet une multiplicités de choix incroyable tant au niveau des couleurs que des motifs.

Idéal pour faire ressortir votre personnalité à travers des looks plus ou moins formels, tout en misant sur de la qualité !

costume sur mesure
Faubourg Saint Sulpice draps de laine

Pour quelles saisons ?

Le drap de laine s’adapte tout aussi bien en été qu’en hiver.

Selon l’épaisseur de la matière choisie, vous pourrez-facilement le porter en toutes saisons. Vous n’aurez plus qu’à choisir les vêtements que vous porterez avec en conséquences : une paire de sneakers avec des chaussettes invisibles l’été comme avec des derbies et un gros manteau l’hiver.

Pour quelles occasions ?

C’est un bon costume de tous les jours, pour le bureau ou des soirées. Mais pas que !

Ultra agréable, ce type de laine est aussi souvent sélectionnée pour les mariages (mariés comme invités). Elle ne permet aucune faute de goût sans tout en étant parfaitement confortable le long de ces journées à 100 à l’heure.

La flanelle de laine

Après le drap de laine, c’est sûrement le traitement le plus connu et le plus facilement identifiable.

Vous savez, ce tissu qui a cet effet “gratté”. Il s’agit en fait d’une laine qui a été foulée, battue et écrasée (rien de que ça) pour donner un aspect feutré à la matière.

On la catégorise également comme laine cardée : une laine qui est quasi brute, non peignée donc, donnant un aspect rustique à la matière.

Les fibres sont ainsi aussi duveteuses que douces au toucher et tiennent on ne peut plus chaud ! Véritable armure contre le froid et avec des hautes propriétés déperlantes, la flanelle est le bon choix lorsque l’on supporte mal les hivers aux basses températures.

Charlie
Charlie

Pour quelles saisons ?

Vous l’aurez compris, la flanelle de laine est un excellent choix pour un costume de mi-saison ou d’hiver.

Mais pas d’inquiétude, la laine reste une matière thermorégulante, vous ne souffrirez donc pas des changements brusques de températures quotidiens, au contraire ! La laine permettra de réguler votre corps tout au long la journée, sans ressentir ces différences.

Pour quelles occasions ? 

La flanelle de laine est un choix idéal pour un bon costume du quotidien. Il apporte autant d’élégance que de style et ce sans miser sur des coloris ou des accessoires très tranchés.

Attention cependant au choix de la couleur et des motifs. La flanelle de laine de distingue déjà d’elle même par son traitement particulier. On contrebalance donc en sélectionnant plutôt des couleurs sobres (gris anthracite, gris clair ou bleu marine) et que l’on accessoirise de manière plus ou moins colorée selon notre style.

Le tweed

Le tweed se reconnaît facilement à son aspect très brut, authentique.

C’est en fait un tissu aux discrets effets de couleurs qui sont obtenus grâce à un fil conçu de différents brins de laines (de plusieurs couleurs, donc) tordus entre eux pour une trame des plus singulières.

Originaire d’Ecosse, plus précisément fabriqué à la base pour des paysans en manque de vêtements aussi chauds que robustes, le tweed à gardé au fil du temps ses mêmes caractéristiques. L’effet mode en plus !

Dans la même veine, si on a envie de plus de volume (encore), on peut choisir un motif chevron. Même aspect, mêmes caractéristiques, il se distingue visuellement par son léger motif zig-zag.

tumblr_mkjxvmwMs11rx4xkno1_500
noeud-pap-coupe-droite

Pour quelles saisons ?

Le tweed est une matière à choisir pour l’hiver. Sa matière très épaisse permet de supporter aussi bien l’humidité que les fraîche températures.

A la mi-saison, on n’hésite pas à la sortir pour s’en servir de simple veste, soit en costume dépareillé, soit avec un bon vieux jean !

Pour quelles occasions ?

Longtemps associée aux Gentleman’s Farmers de contrées anglaises mais aussi aux professeurs d’histoire géo d’un autre siècle, le tweed est aujourd’hui à la mode.

Plutôt casual, c’est une bonne solution si vous recherchez un costume moins habillé que les précédents mais avec une allure folle. Pour accentuer sa tendance rétro, jouez des camaïeux de couleurs (marron, beige et bordeaux par exemple) et des accessoires dans le même esprit (une casquette en laine, une cravate texturée, une belle écharpe).

La laine fresco

Que l’on appelle plus communément (mais c’est tout de suite moins sympa) : la laine froide.

A l’inverse des laines plus classiques que nous avons cité ci-dessus, la laine fresco est principalement dédiée à l’été !

Son fil, hautement torsadé, rend le tissu un peu rêche au toucher, à la fois très dense et très aéré : il n’est d’ailleurs pas tout à fait opaque lorsqu’on le place à la lumière.

Peu froissable, allez jusqu’à le choisir sans doublure pour un effet courant d’air des plus agréable en saison estivale.

Anaïs
Anaïs

Pour quelles saisons ?

Son aération la limite à des usages exclusifs lors de chaudes journées d’été.

Choisissez-la de couleurs vives et portez-la dépareillée avec des accessoires sympas : chapeau, lunettes de soleil, et pourquoi pas une paire de mocassins d’été ?

Pour quelles occasions ?

Formelles comme casual, c’est à vous de voir l’utilité que vous en avez ! Souvent déstructurée, la veste ne conviendra pas à tous les bureaux  où le dress code rime souvent avec rigueur.

Le coton

Autre matière naturelle à absolument avoir dans son dressing, le coton sera principalement destiné à vos costumes d’été.

D’une nature respirante et facile d’entretien, c’est une bonne solution si on veut un costume un peu plus casual.

On le retrouve travaillé de différentes façons qui l’intègre directement comme le n°1 des costumes estivaux avec :

La gabardine

C’est un peu la base des costumes faits de coton, ceux qui semblent le plus “simples” à l’oeil nu. Un peu comme la toile des chinos ou des chemises (mais en plus épais quand même).

La gabardine, pour la petite histoire, a été créée par Thomas Burberry après sa rencontre avec un berger en 1880 (et ouais) qui utilisait un coton au traitement qui le rendait imperméable.

Savoir-faire qu’il popularisa à travers sa marque et ses célèbres manteaux, maintenant appliqué jusqu’aux costumes ! Il s’agit en fait d’un tissage de fils de cotons très denses, ayant pour but de protéger des intempéries intempestives.

e56e33f89bc52352e57b2645d4d9f4ad
U2796

Pour quelles saisons ?

Grâce à ses propriétés techniques, le costume en gabardine de coton est idéal en mi-saison car il est imperméable et protège du vent, mais aussi en été ! Car oui, ne l’oublions pas, le coton est LA matière à privilégier lors de fortes chaleurs.

Pour quelles occasions ?

Au bureau comme en week-end, le costume en coton permet de s’adapter à bien des situations. Hyper confortable, c’est un bon choix de départ si on n’a pas l’habitude de porter de pièces trop formelles lorsqu’il fait chaud.

Souvent déstructuré, ça le rend visuellement plutôt simple : amusez-vous avec son large choix de couleurs et de motifs pour avoir un look des plus modernes !

Attention cependant, c’est une matière qui se froisse facilement si on n’y prête pas un peu attention : on le laisse donc au placard pour un mariage ou une réunion importante où des plis disgracieux seraient mal venus.

Le moleskine

Le moleskine est une toile de coton qui semble légèrement huilée, enduite.

Elle est en fait recouverte d’un traitement spécial qui imite le grain du cuir et qui donne au toucher un aspect un peu duveteux (que l’on peut appeler aussi “peau de pêche”).

Ultra solide grâce à la densité de son tissage, le moleskine était initialement destiné aux vêtements de travail et était comparé au denim (qui lui aussi était destiné à cet usage).

Solide et structuré, c’est une matière idéale pour les beaux jours si on souhaite un costume léger mais qui garde de la tenue.

1200px-Moleskin
47c

Pour quelles saisons ?

De part ses propriétés techniques, le costume en gabardine de coton est idéal en mi-saison car il est imperméable et protège du vent. En été, il vous permettra de rester au frais tout en gardant la rigidité de votre carrure.

Pour quelles occasions ?

Plus structuré que le précédent et peu froissable, le costume en moleskine s’intègre très bien dans une garde robe formelle.

Au bureau comme à l’apéro péniche, vous garderez de l’élégance en toutes circonstances. Le confort en plus !

Le seersucker

Mais si, vous savez, cette matière souvent rayée qui donne un air tout froissé.

Il s’agit en fait d’un tissu gaufré d’origine indienne, porté initialement lors de cérémonie où on alternait différentes couleurs sur de la soie ondulée. Après avoir conquis l’Europe et ses différents royaumes depuis 1750, on le retrouve aujourd’hui chez bien des marques et sous toutes ses formes.

Son aspect bien particulier est obtenu grâce à des tensions différentes exercées sur les métiers à tisser. Cela rend la matière ultra légère et aérée, parfaite pour les fortes chaleurs.

Blanche
Blanche

Pour quelles saisons ?

Là, ça ne laisse pas le choix, le seersucker se destine uniquement à l’été. Aussi aéré qu’à la mode, c’est un excellent choix si on a besoin d’être en costume même en plein cagnard.

Pour quelles occasions ?

Son aspect gaufré peut vite lui donner un air négligé, on le priorisera donc pour des occasions informelles. A choisir dans son célèbre millerais bleu et blanc, bien entendu !

Et si votre patron est plutôt cool sur le dress code, on n’hésite pas à le mettre avec des pièces plus formelles (chemise, cravate, derbies) pour sortir un peu du lot tout en restant élégant. Dans ce deuxième cas de figure, on mise alors sur des couleurs plus sobres comme un beau bleu marine.

Le velours

On retourne en hiver avec le célèbre velours qui oui, est bien du coton.

Bien que le coton soit principalement destiné à l’été, ce tissage particulier est tout à fait adapté à l’hiver. Avec d’un côté du tissu une étoffe rase et de l’autre des poils dressés, le velours intègre directement le haut du classement des matières à adopter lorsqu’il fait froid.

Revenu à la mode il y a quelques années, c’est la bonne alternative si on veut changer un peu de la laine. Fines côtes, grosses côtes, … il n’y a pas de règle, à vous de voir selon le style que vous souhaitez adopter !

1200px-Mansestr
4f83f75331f36176229f7053b049cec3

Pour quelles saisons ?

Uniquement hivernale, ou pour la mi-saison. Son épaisseur protège parfaitement des températures fraîches et le corps reste régulé par les propriétés du coton.

Attention cependant à ne pas le porter sous la pluie. Non déperlant, vous seriez vite en mauvaise posture !

Pour quelles occasions ?

Comme son pote le tweed, le costume en velours a souvent été assimilé au professeur de maths du collège qui ne sentait pas très bon.

Image très éloignée d’aujourd’hui où il se place directement comme l’un des costumes les plus pointus ! Aussi formel que casual, plutôt clair ou foncé, on priorise plutôt des tons neutres (pour éviter d’avoir l’air déguisé) : marron, bordeaux, vert chasse, beige.

Le lin

Idéal pour les costumes d’été, mais pas que !

Bien qu’associé à la saison estivale, le lin est une matière très isolante : mélangé à de la laine, il devient un excellent régulateur thermique et s’adapte aux températures extérieures pour garder votre corps à température ambiante.

Issu de la célèbre plante, les fibres sont prélevées suite à la macération des tiges, puis peignées pour pouvoir être filées.

chapeu_panama_blazer_costume_linho
[#Beginning of Shooting Data Section]
Nikon D90
2010/04/25 15:01:41.00
Zeitzone/Datum: UTC+1, Sommerzeit:Aus
JPEG Fine
Bildgröße: M (3216 x 2136)
Objektiv: VR 18-200mm /3.5-5.6G
Fotograf:
Inhaber des Urheberrechts:
Brennweite: 135mm
Belichtungssteuer.: Manuell
Bel.-messung: Matrixmessung
Belichtungszeit: 1/15s
Blende: 1:22
Belichtungskorr.: 0LW
Feinabstimmung:
ISO-Empfindlichkeit: ISO 3200
Bildoptimierung:
Weißabgleich: Bewölkter Himmel, 0, 0
Fokussteuerung: Manuell (M)
Messfeldsteuerung: Einzelfeld
AF-Feinabst.:
VR: ON
Rauschred. bei Langzeitbel.: Aus
Rauschred. bei ISO+: Normal
Farbwiedergabe:
Farbraum: sRGB
Tonwertkorrektur:
Farbtonkorr.:
Farbsättigung:
Scharfzeichnung:
Active D-Lighting: Auto
Vignettierungskorr.:
Auto-Verzeichnungskorr.:
Bildoptimierung: [SD] Standard
Basiert auf: [SD] Standard
Schnelleinstellung: 0
Scharfzeichnung: 3
Kontrast: Active D-Lighting
Helligkeit: Active D-Lighting
Farbsättigung: 0
Farbton: 0
Filtereffekte:
Tonen:
Blitzsteuerung:
Blitzbelicht.korr.:
Blitzeinst.:
Farbfilterfolie:
Kartendatum:
Sensorreinigung: 2010/04/25 14:02:21
Bildkommentar:
[#End of Shooting Data Section]

Pour quelles saisons ?

On porte un costume en lin en été si l’on souhaite quelque chose d’ultra léger et destructuré. L’air n’y est pas emprisonné et il ne retient pas l’humidité, le top si on a tendance à vite avoir chaud.

A l’inverse, avec ses propriétés thermorégulantes très élevées, on peut tout aussi bien aussi le porter en hiver. A condition d’y ajouter un manteau par-dessus bien sûr !

Pour quelles occasions ?

Attention si on choisit un costume en 100% lin car même si on se trouve une classe folle, cela risque de ne pas durer longtemps. Et oui, le lin est une matière vivante, qui va vite se froisser !

Pour parer ces petits désagréments, on peut le choisir coupler à un autre tissu (du coton par exemple) pour tirer avantage des autres matières.

Plutôt casual, on le garde pour les visites de Rome en plein été, les soirées estivales ou pour des mariages ensoleillés. Et on le choisit de couleur claire ! Beige, bleu ciel, et même… blanc pourquoi pas.

La soie

Tissu d’excellence, les costumes composés de soie le sont exclusivement en étant mélangés à d’autres matières.

La raison première à cela est le coût de la soie en elle-même, rare et difficile à obtenir en grandes quantités, donc très chère. La seconde raison est que la soie est un tissu qui reflète naturellement la lumière et qui est très brillant : pas vraiment élégant, le costume 100% reflets.

Le fil de soie, si vous ne connaissez pas sa petite histoire, est une fibre naturelle produites par de petits insectes appelés arthropodes (comme les araignées, les chenilles et certains papillons).

Si vous avez l’occasion d’aller en Thaïlande d’ailleurs, ils font de supers expositions dans le Palais Royal de Bangkok sur le sujet !

Émilie
Émilie

Pour quelles saisons ?

Plutôt pour toutes, la soie est elle aussi thermorégulante et s’adapte donc pour que votre corps reste à température ambiante.

Pour quelles occasions ?

On garde le costume en soie pour les soirées : son aspect brillant est peu adapté à la vie de tous les jours.

Ce tissu prestigieux reste assez fragile et donc peu adapté aux imprévus quotidiens. Choisissez donc un costume en soie pour vos grandes occasions, de couleur sombre pour un maximum d’élégance !

Le cachemire

Enfin, terminons cette présentation des matières naturelles par ma petite préférée : le cachemire.

Comme sa copine la soie, le cachemire est une fibre rare et de ce fait, assez coûteuse. On la retrouve donc principalement dans la confection de costumes mélangés, souvent avec de la laine pour accentuer sa chaleur.

Issue de petits animaux appelés “chèvres cachemire”, il s’agit en fait de la tonte de leurs poils d’hiver qui leurs permettent de rester au chaud à -40 degrésLe bon équilibre pour qu’elles puissent passer l’été au frais et nous bien au chaud en hiver !

304d25df616dcf110ba8b024709e5604
greywoolcashmerewoollen-z

Pour quelles saisons ?

Le cachemire est une fibre réservée à l’hiver donc. Ultra douce et agréable à porter, choisissez un costume mélangé à de la laine pour en faire votre meilleur allié contre le froid.

Pour quelles occasions ?

Comme les costumes en laine (en encore plus confortable) le cachemire s’adapte à toutes les utilisations.

Sa spécificité ne se fait pas au premier coup d’oeil mais bien au toucher, vous pouvez donc vous permettre tous les styles : au bureau comme le week-end, vous serez à coups sûrs comme dans votre pyjama préféré !

III. Les matières synthétiques

Comme nous l’avons vu au début de cet article, c’est l’ennemi n°1 de votre dressing.

Oui oui, je vous assure. Et ce même en dehors du costume !

Mises à parts quelques pièces nécessitant des spécificités techniques bien particulière où là, le synthétiques est obligatoire (je pense par exemple aux vêtements de sport ou de plongée) : on n’en porte ja-mais.

La seule et unique matière synthétique que nous acceptons, parce qu’elle nous veut du bien, est la viscose.

tout-savoir-sur-le-costume-sur-mesure-3

Issue d’un milieu naturel (de la pulpe d’arbre), elle est ensuite transformée avec de la soude pour donner cet effet de “soie artificielle”. Elle a ainsi le même rendu brillant que la soie mais avec de la solidité en plus !

Souple et thermo-régulatrice, c’est LE bon choix de doublures pour toutes vestes et pantalons.

En choisissant du polyester ou autre matière non identifiée, la transpiration n’est pas régulée et gardera les odeurs à coups sûrs.

Et oui, il n’y a donc pas que la matière extérieure à vérifier… pensez à regarder les compositions jusqu’au bout en privilégiant donc une doublure en 100% viscose. Ce serait quand même dommage de rater votre choix pour une doublure pas très quali quand même.

costume sur mesure Faubourg Saint Sulpice tailleur paris costume homme

Cet article est terminé, bien que nous aurions pu continuer encore un moment car  vous l’aurez compris… il y a encore plus qu’une multitude de matières s’offrent à nous !

N’hésitez pas à jouer avec les tissus, à les essayer, les mélanger.  

Déterminez au mieux vos besoins, vos envies, c’est le meilleur fil conducteur qu’il soit pour trouver LE costume qui vous ressemblera le plus.

Adoptez-en un pour chacunes des occasions importantes de votre vie. Prêtez attention à la matière, à la couleur mais aussi à la coupe. Vous verrez, il deviendra vite votre meilleur allié pour laisser votre bon vieu jean au placard !

Romain

Directeur de création

Nos conseils de style

Le détail est la touche d’âme dans un vêtement. Il n’est pas à destination de ceux qui…

Il y a 3 années
Mariage

Lorsque l’on parle mariage, on ne cesse de parler des tenues de la mariée et du marié….

Il y a 6 années
Daily

Souvent délaissés au profit des chemises à boutons classiques, les boutons de manchettes sont totalement laissés pour…

Il y a 7 années