Lifestyle

Ce que l’on retient du style de David Gandy

Faubourg-Saint-Sulpice-David-Gandy


« Lire cet article en 6 secondes » 

  • Plus qu’un mannequin David Gandy est une réelle icône de mode 
  • Caméléon du style, il change de look comme de chemise 
  • Il incarne tout le charme british 

Véritable icône de mode, ce beau brin ténébreux a de quoi faire des jaloux.

Son parcours

Faubourg-Saint-Sulpice--David-Gandy

Alors qu’il se prédestinait à une carrière de vétérinaire, David Gandy dû se rabattre sur une toute autre voie en raison de ses résultats scolaires pas assez élevés. Il débute dans la vie active au sein d’une société de véhicules dans laquelle ils délivrent des bolides de luxe. Un petit train de vie rondement mené si son colocataire n’y avait pas mis son grain de sel. A 21 ans, il se retrouve à passer un concours de mannequinat sur l’initiative de son compère. Il remporte le concours et signe avec l’agence londonienne Select Model Management.

Dès ses premiers pas dans le milieu de la mode, il travaille avec de grandes marques telles que Zara, Hugo Boss, 7 for all mankind, Gant, Massimo Dutti, H&M… L’étape marquante de sa carrière est sans nul doute, ses 5 années avec Dolce & Gabbana. Egérie pour la maison italienne, il rencontre toutes les plus grandes stars comme Scarlett Johansson, Naomi Campbell, Gisèle Bünchen… Un tremplin monumental qui le propulse dans tous les magazines.

Mais David n’est pas du genre à se contenter d’un seul métier. Son statut de mannequin lui permet d’être au plus près des créateurs. Un avantage qui l’amène à concevoir une ligne de sous-vêtements pour Marks & Spencer intitulé « David Gandy for Autograph ». Il contribue également sur le blog de Vogue et pour le GQ britannique.

Un homme sur tous les fronts, aussi photogénique que créatif. Un style soigné dont on ne se lasse pas de s’inspirer.

Ce qu’on lui pique :

Sa prestance indiscutable 

Faubourg-Saint-Sulpice-David-Gandy

Qu’il soit en jean, en costume 3 pièces ou en Friday wear, David ne laisse jamais les circonstances entachées son élégance. Toujours fringant, il apporte du charisme à n’importe laquelle de ses tenues. Ce n’est pas le vêtement qui le porte, c’est lui qui porte le vêtement. Une confiance en soi, qui prouve bien que « l’habit ne fait pas le moine ».

Son amour pour le style anglais

Anglais de souche, David expérimente et approfondit cet univers codifié. Un style qu’il connaît à la perfection, arborant des ensembles pointus et des coupes parfaites. Il voue une passion pour l’imprimé Prince de Galles, le tartan et les matières nobles. Il est un adepte du costume trois pièces qu’il agrémente régulièrement d’une pochette ou d’une paire de lunettes.

Son caméléonisme à tout épreuve 

Faubourg-Saint-Sulpice-David-Gandy

Grâce à son métier, il sait se fondre dans n’importe quel style. Une flexibilité qui lui permet de varier entre plusieurs univers sans pour autant perdre sa crédibilité stylistique. Certes, le physique aidant, on reconnaît qu’il est difficile de compromettre son « sex appeal » naturel. On apprécie son audace de toujours aller au-delà de sa zone de confort et d’expérimenter la mode à l’infini.

Allison Devillers


Crédits : my tailor is free tumblr/ the hypebr.com / male-extravaganza tumblr/ elle uk 


 

Daily
Il y a 9 ans
Lifestyle

La petite histoire du smoking
Ce costume chic n’était à l’origine qu’une simple veste d’intérieur, réservé…

Il y a 8 ans
Daily

Le trench-coat apparaît tous les ans sur les podiums, il séduit autant les femmes que les hommes……

Il y a 9 ans